airplane

Votre voyage au meilleur rapport qualité/prix

 

Avantages et inconvénients des voyages

en groupes et en individuel

 

De plus en plus de touristes ne réservent pas leur voyage auprès des agences de voyages classiques mais effectuent eux-mêmes certaines réservations et se débrouillent sur place pour ce qui n’a pas été réservé au préalable. Certains touristes procèdent de cette manière car ils pensent réaliser ainsi des économies, d’autres le font pour avoir un programme qui leur permet d’effectuer le séjour à leur rythme et en fonction de leurs centres d’intérêts. 

Avantages et inconvénients d’un voyage en groupe

Scan3webAvantages

Le guide connaît parfaitement la ville, il évite aux touristes de perdre du temps à chercher les sites à visiter, il leur évite de s’égarer dans le dédale des ruelles tortueuses des villes historiques, il sait où il faut acheter les billets d’entrées et il ne fait pas la queue pour l’achat de ces billets car il est prioritaire. Les restaurants, sont réservés à l’avance, les menus commandés au préalable ce qui permet de déjeuner (ou de dîner) très rapidement. Les prix ont été négociés par le réceptif qui est en charge de l’organisation du voyage et, à qualité égale, les prix sont TRES inférieurs à ceux que pourraient obtenir les touristes en réservant et négociant par eux-mêmes.

Inconvénients

Les groupes touristiques sont souvent composés d’une quarantaine de personnes issues de milieux différents et dont les centres d’intérêts ne sont pas les mêmes. Il y a trop de personnes dans le groupe pour que le guide puisse donner à chacun des informations personnalisées. L’organisation est rigide et il n’est pas possible de moduler le programme pour répondre à des désirs particuliers.

 

 

Avantages et inconvénients d’un voyage en individuel

Avantages

Lors d’un voyage individuel, le touriste effectue son séjour à son rythme, il organise son temps en fonction de ses centres d’intérêts (visites culturelles, visites de musées, flâneries, shopping, ...) et il sélectionne les visites et les spectacles qui lui semblent les plus attrayants.

Inconvénients

Ces inconvénients sont principalement de 3 sortes et concernent :

  • la crédibilité des informations recueillies
  • une perte de temps importante
  • des prix beaucoup trop élevés

 

Un point crucial : la crédibilité des informations recueillies

Scan18webDe nombreux guides papier et web donnent de mauvaises informations. Les guides sérieux donnent de bonnes informations mais trop souvent celles-ci sont incomplètes et rapidement obsolètes. Leurs mises à jour sont trop espacées dans le temps pour pouvoir « coller à la réalité ». Le petit restaurant sympa, pas cher, situé dans une rue calme avec peu de touristes et une ambiance locale est devenu rapidement fréquenté par tous ceux qui ont lu l’information dans le guide, les prix ont terriblement augmenté et il a perdu sa couleur locale. Dans de nombreuses villes touristiques, il y a un "turn-over" très important dans les commerces situés dans les zones touristiques. Beaucoup de personnes pensent pouvoir faire fortune en devenant commerçant dans les lieux touristiques mais comme les loyers des locaux commerciaux dans ces zones sont très élevés, beaucoup font faillite en moins d’un an et où il y avait un restaurant il y a maintenant un autre commerce ou bien le restaurant a changé de propriétaire et la qualité n’est plus la même.


Scan10webLes informations figurant sur les sites web des hôtels sont en général correctes, mais très souvent incomplètes et parfois insidieuses. Les hôtels mentionnent les points positifs mais « oublient » de signaler les points négatifs. Il y a des hôtels dont les chambres donnent sur une rue où la nuit, toutes les 15 minutes, passe un tramway (dans de nombreuses villes il y a des lignes de tramway qui fonctionnent toute la nuit). Il y en a d’autres qui sont proches d’une voie ferrée et dès 4 heures du matin, le touriste est réveillé par les premiers trains, sans oublier ceux qui sont situés dans un environnement peu reluisant (quartier insécurisé ou occupé par des SDF ou par des drogués). Très fréquemment les hôtels qui sont situés dans une zone HLM indiquent « hôtel situé dans une zone résidentielle». En général les hôtels qui n’ont pas d’ascenseur « oublient » de le mentionner, etc. Certains hôtels indiquent qu’ils sont situés dans le centre mais très souvent rien ne délimite le centre aussi pour certains hôtels, le centre est très étendu !!!! D’autres mentionnent une information du genre «à 5 mn d’une station de métro qui vous conduit dans le centre historique en moins de 10 mn », mais si le métro conduit bien en moins de 10 mn dans le centre historique les 5 mn pour se rendre à la station ne sont pas 5 mn de marche mais 5 mn avec un bus qui ne passe que 3 fois par heure dans la journée et le soir seulement toutes les 45 mn. En ce qui concerne les photos qui sont sur les sites, celles-ci sont parfois trompeuses. Nombreux sont les touristes qui ont choisi leur hôtel aux vues des photos qui présentaient un hôtel luxueux, très clinquants mais en réalité l’hôtel était vieillot avec des peintures fades et passées et tout l’hôtel était triste et terne.

Les centrales de réservations qui proposent sur leur site de très nombreux hôtels dans les différentes villes touristiques sont en général implantées dans des pays où la fiscalité est réduite et proposent des hôtels dans la quasi-totalité du monde. Il est évident que ces entreprises n’ont pas visité les hôtels qu’elles proposent et les descriptifs ont été fournis par les hôteliers. Parfois les photos et les textes pour un hôtel sont exactement les mêmes que ceux qui figurent sur le site de l’hôtel. Si l’on se fiait aux descriptifs et aux notes qui sont attribués aux hôtels qui sont sur ces sites, tous les hôtels mentionnés seraient de bonne qualité !!!!!!!! L’hôtel qui est réservé par l’intermédiaire d’une de ces centrales doit verser à cette dernière une commission aussi les centrales, tout comme l’hôtel, ont intérêt à enjoliver les descriptifs. Les informations mentionnées par les centrales sont très souvent mensongères. Ces centrales ont été condamnées de très nombreuses fois dans les pays de l'Union Européenne (y compris en France) pour usages de pratiques commerciales trompeuses. Les gains générés par ces pratiques sont TELLEMENT supérieurs aux montants des condamnations que ces centrales ont tout intérêt à continuer à utiliser de telles pratiques

Le magazine "envoyé spécial", diffusé sur France 2, a consacré un sujet concernant ces centrales de réservations.

Scan21webDans certains pays, la classification par étoiles est incohérente, elle n’intègre ni la propreté, ni la qualité, ni l’équipement, ni le confort, ni les services de l’hôtel. Pour exemple, à Prague, il y a des 5* qui sont luxueux, dont la qualité des services est exceptionnelle mais il y en a aussi qui sont du niveau d’un 2* normes françaises. Il y a des 4* qui offrent un très bon confort, qui possèdent de nombreux équipements et dont les services sont irréprochables, mais il y en a aussi où la moquette est tâchée, où les meubles portent la trace de brûlures de cigarettes, où la peinture cloque et s’écaille, etc. Il y a même un hôtel 4* bien situé dans le centre historique, dont le descriptif de l’hôtel et celui d’un site participatif ainsi que les commentaires des « clients » sont attractifs, mais en réalité, il s’agit d’un hôtel qui a le niveau d’une auberge de jeunesse avec un personnel très jeune et totalement inexpérimenté. Prague n’est pas une exception, ce problème se retrouve dans de très nombreuses villes.

 

La fiabilité des informations données par les internautes sont très aléatoires, si certaines informations précises concernant la propreté ou les équipements d’un hôtel peuvent s’avérer intéressantes, toutes celles qui donnent une information qualitative ou concernant le rapport qualité/prix sont à prendre avec la plus grande circonspection. Pour pouvoir porter un jugement sur la qualité ou le rapport qualité/prix, il faut être en mesure de faire une comparaison avec la qualité et les prix offerts par les prestataires concurrents situés dans la même zone géographique. Il n'est pas possible de comparer le rapport qualité/prix d'un hôtel situé dans une ville avec celui d'un hôtel situé dans une autre ville et bien évidement encore moins avec un hôtel situé dans un autre pays. Trop souvent les internautes ne donnent pas des informations mais des avis alors qu’ils n’ont pas les éléments leur permettant de faire des comparaisons. Pour pouvoir porter un jugement objectif sur la qualité et les prix il faut connaître un grand nombre de prestataires dans la zone géographique 

 

Les informations, commentaires et notes fournies par les internautes, « clients » des prestataires sont à prendre avec la plus grande circonspection même lorsque ceux-ci figurent sur des guides ou des sites participatifs sérieux. Une grande partie de ces commentaires n’ont pas été rédigés par des touristes mais par des webmasters qui travaillent dans des sociétés d’e-réputation*.

Pour un prix très raisonnable, des sociétés d’e-réputation peu scrupuleuses peuvent faire publier dans ces différents sites de faux avis ayant pour but d’améliorer l’image et le référencement d’un prestataire. Certains prestataires demandent même à des sociétés d’e-réputation de faire publier des avis négatifs concernant leurs concurrents. Certains sites très sérieux qui souhaitent donner des informations fiables analysent les commentaires qu’ils reçoivent et éliminent ceux qui semblent émaner de faux clients mais les webmasters des sociétés d’e-réputation performantes sont particulièrement efficaces, et leurs faux avis sont indétectables.

Un des reportages de l’émission "spécial investigation" intitulée "Vacances : l'envers de la carte postale" diffusée sur Canal+ a traité ce sujet ainsi qu'un reportage diffusé sur France5 intitulé : "Restaurants : suivez le guide ?"

scan19web* les sociétés d’e-réputation : Ces sociétés ont pour objectif d’améliorer l’image d’un produit ou d’une entreprise. En France, l'e-réputation est encadrée par un ensemble de lois et les sociétés d’e-réputation qui utilisent des méthodes sanctionnées par le droit français sont toujours implantées dans des pays étrangers où la législation « est très souple ». Les sociétés d’e-réputation peu scrupuleuses emploient des webmasters performants qui utilisent différentes techniques qui leur permettent de faire publier de faux avis qui améliorent ou ternissent l’image d’un prestataire. Selon la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes) le secteur le plus touché par les faux avis est le secteur hôtelier (hôtels et restaurants).

Les sociétés d’e-réputation portent un discrédit sur toutes les informations qui figurent sur le web. Les informations, commentaires, notes et classements figurant sur le web sont à prendre avec la plus grande prudence même lorsqu’ils figurent sur des guides, des sites participatifs ou autres sites sérieux.

En général, les comparateurs de prix ne font que comparer des prix sans tenir compte de la qualité du produit. S'il y avait un comparateur de prix pour les voitures il vous indiquerait que la Clio de Renault est moins chère qu'une Mercedes Classe C qui est elle-même moins chère que la Ferrari Portofino etc. La qualité, les avantages et les inconvénients ne sont pas pris en compte, il s'agit uniquement d'un comparateur de prix.
Très souvent ces comparateurs appartiennent à des multinationales et les prestataires qui sont en tête de liste sont les entreprises du groupe. Ces comparateurs n'intègrent pas tous les prestataires, certains prestataires sont exclus de la liste.

Pour obtenir des informations fiables, nous vous conseillons de consulter les sites des organismes qui remplissent les 3 critères ci-dessous :

  1. qui connaissent les différents prestataires, c’est à dire des organismes locaux
  2. qui n’ont pas d’intérêts financiers sur les prestations proposées, c’est à dire qui ne touchent pas une commission de la part des prestataires ou qui ne sont pas actionnaires chez les prestataires.
  3. qui maîtrisent les informations qu’ils diffusent, c’est à dire qu’il n’y a pas de personnes extérieures qui peuvent intervenir sur leur site (webmasters des sociétés d’e-reputation)

Vous pouvez consulter les sites:

  • de tous les organismes officiels : offices du tourisme des différentes villes mais aussi l’office national du tourisme du pays (qui très souvent a des bureaux à Paris)
  • les sites des agences réceptives installées dans le pays
  • les sites des guides locaux en langue française, ceux-ci sont rares mais ils existent dans certains pays.
  • les sites des guides conférenciers locaux

 

Une perte de temps importante

Scan13webLe voyageur individuel perd beaucoup de temps pour chercher un restaurant, choisir un menu, attendre que le cuisinier prépare son repas, attendre pour qu’on le serve et attendre encore pour payer. Il perd beaucoup de temps à chercher les sites qu’il souhaite visiter, à trouver la caisse où se vendent les billets d’entrées et à faire la queue pour l’achat de ce billet. Il perd encore du temps lorsqu’il se retrouve devant un site fermé parce que les heures et jours d’ouvertures ont changé et que l’information qu’il a trouvée est obsolète. Il perd du temps à errer dans les ruelles tortueuses de la ville (ou des villes) historique qui est souvent un labyrinthe où l’on s’égare facilement.

 

Des prix beaucoup trop élevés

Le voyageur individuel ne connaît pas le pays, les usages et les prix locaux pour les différentes prestations et même lorsqu’il pense avoir fait une bonne affaire il est certain qu’il a payé trop cher. Dans de nombreuses villes touristiques, l’arnaque aux touristes est une pratique courante, il est fréquent qu’un restaurant facture, le couvert, la carafe d’eau du robinet et le pain aux touristes alors que ces fournitures sont fournies gratuitement aux locaux. Il est aussi courant que le restaurant possède deux cartes, l’une pour les touristes et l’autre pour les locaux. Si le restaurant ne possède qu’une seule carte, en général celle qu’il remet aux locaux possède à l’intérieur une feuille volante sur laquelle figure des menus complémentaires dont les prix sont très différents de ceux qui figurent sur la carte qu’il a remise aux touristes. Le petit "en cas" pris "sur le pouce", sur un stand d’une rue touristique, coûte parfois plus cher qu'un repas complet pris dans un restaurant honnête situé à 200 mètres dans une rue peu fréquentée. Pour connaître les bonnes adresses et connaître la véracité des prix il faut résider dans le pays. Pour pouvoir négocier des prix particulièrement intéressants, il faut être en mesure de garantir aux prestataires un volume important de réservations et ce, tous les ans.

Pour accéder à la page: Voyage en Individuel : Analyse des modes de réservations des différentes prestations : cliquez ici